Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Lun 11 Sep 2017 - 11:07
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Gros plan sur le capitaine Jean Danjou

    Aller en bas

    Gros plan sur le capitaine Jean Danjou Empty Gros plan sur le capitaine Jean Danjou

    Message par Admin le Mer 8 Juin 2016 - 18:45

    Gros plan sur le capitaine Jean Danjou Capita10

    Il est l’un des héros de la bataille de Camerone qui opposa, le 30 avril 1863, des légionnaires français à l’armée mexicaine. Retour sur le destin tragique du capitaine Jean Danjou

    Une vocation précoce
    Jean Danjou est né le 15 avril 1828 à Chalabre, petit village français situé dans le département de l’Aude. Après des études sommaires à l’école primaire de Mirepoix puis de Carcassonne, il rejoint, dès l’âge de quinze ans, la fabrique de bonneterie de son père. C’est là que naît sa vocation militaire provoquée par la visite en grand uniforme d’un ancien employé, le sous-lieutenant Canut. Après avoir suivi, en 1847, une formation militaire au sein de la très prestigieuse école Saint-Cyr, il est promu sous-lieutenant puis affecté au 51e régiment d’infanterie de ligne. En 1852, il intègre le 2e régiment étranger d'infanterie et participe à de nombreuses campagnes extérieures dont celles d’Algérie (où il perd une main au cours d’une mission topographique), de Crimée, du Maroc et d’Italie. Ses nombreux faits d’armes lui valent de recevoir la croix de chevalier de la Légion d’honneur et d’être promu capitaine adjudant major en 1855.

    Le sacrifié de Camerone
    En 1863, le capitaine Jean Danjou se trouve au Mexique où il participe à la deuxième expédition française, décidée par l’empereur Napoléon III pour installer sur le trône Maximilien de Habsbourg. Le 30 avril, alors que bat son plein le siège de Puebla, il prend la tête d’un petit groupe de volontaires, chargés d’escorter un important convoi de vivres et de munitions en provenance de Veracruz. Très vite, les choses tournent mal puisqu’à neuf heures du matin, les français sont contraints de se replier dans une hacienda située dans le hameau de Camerone après avoir repéré des troupes ennemies. Si les mexicains, commandés par le colonel Cambas, proposent aux français de se rendre, le capitaine Danjou refuse catégoriquement. Les hommes de Cambas mettent alors le feu à l’hacienda et tentent d’entrer par l’étage. C’est au cours de cette attaque que le capitaine Danjou est mortellement atteint à la poitrine. Sa mort ne signe toutefois pas la fin de la bataille de Camerone : les quelques survivants vont résister encore plusieurs heures. Ce n’est qu’à la tombée de la nuit que la poignée d’hommes toujours en vie acceptent finalement de se rendre. Auparavant, ils auront réussi à imposer leurs conditions aux mexicains. Le colonel Cambas les acceptera, non sans émotion, en prononçant ces quelques mots empreints d’admiration: "On ne refuse rien à des hommes comme vous."

    La reconnaissance du héros
    Le capitaine Jean Danjou est aujourd’hui un symbole d’héroïsme et de courage. Une stèle est, en effet, érigée en sa mémoire à Castelnau-le-Lez -près de Montpellier-, et une plaque commémorative est apposée sur sa maison natale située dans la rue qui porte son nom à Chalabre. Par ailleurs, un tableau le représentant est exposé au musée de la légion d’honneur, et un quartier capitaine Danjou abrite le quatrième régiment étranger de Castelnaudary. Sa main en bois (retrouvée quelques années après son décès) est considérée, par les militaires français, comme une relique sacrée et présentée, tous les ans, lors de la cérémonie commémorant la bataille de Camerone.
    Admin
    Admin
    Admin
    Admin

    PSEUDO : RAFFALLI CALVI
    PAYS : FRANCE / CORSE
    Masculin Age : 73

    http://www.legion-etrangere-recrute.com

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum